L’union maghrébine des employeurs (UME) vient de réussir son premier challenge. Née il y a moins de deux ans, elle a rassemblé durant deux jours, les 10 et 11 mai 2009, à Alger, plus de 500 hommes d’affaires des cinq pays membres de l’Union du Maghreb Arabe.

Selon Boualem M’rakech, président de la Confédération algérienne du patronat (CAP) et membre fondateur de l’UME, la tenue de ce premier forum des hommes d’affaires maghrébins dénote de la volonté des milieux d’affaires de la région «à travailler ensemble pour l’émergence d’une action économique commune ».

Durant les débats qui ont caractérisé cette rencontre, tous les participants ont exprimé leur volonté d’aller de l’avant, tout en déplorant les obstacles objectifs et subjectifs qui empêchent la densification des échanges intermaghrébins, limités actuellement à moins de 3%. Les hommes d’affaires plaident pour une dynamique qui permettrait de sortir du « non-Maghreb » pour essayer de parvenir, au moins dans une décennie, à gagner deux points de croissance à l’échelle de cette région. Un hyper challenge…

Ali Bey
Source: Les Afriques

Article précédentLu dans la presse. L’administration Bush a intimidé les témoins lors des auditions de la Commission d’enquête sur le 11-Septembre
Article suivantLa Banque d'Algérie annonce un nouveau système de surveillance de la solvabilité des banques