chômage

Algérie : La loi de finances de 2022 comportait un article consacré à l’allocation chômage dont le président Abdelmadjid Tebboune a évoqué dans nombre de ses récentes interviews télévisées.

L’Algérie a alloué un montant de 142 milliards de dinars algériens, soit environ 750 millions de dollars, sous forme de subvention annuelle qui sera distribuée aux chômeurs.

La valeur de la subvention varie, selon ce qui a été indiqué dans la loi de finances et en citant le site Web arabe de Sky News, que chaque héros recevra, car les habitants des zones désertiques recevront un montant de 14 dinars, tandis que les habitants de les régions de l’Est et de l’Ouest recevront un montant de 12 mille dinars, et concernant les résidents du centre recevront 10 DZD.

Concernant l’allocation chômage mentionnée dans les projets de loi de finances pour l’année 2022, le représentant Ali Rabij a déclaré dans une déclaration à Sky News Arabia que la décision du gouvernement a créé une sorte de surpeuplement devant les centres d’enregistrement dans de nombreux États.

Dans le même contexte, le Représentant Ali Rabij a précisé qu’aucune date n’a été fixée pour le décaissement de cette subvention.

En ce qui concerne les personnes concernées par l’octroi, les catégories de discussion qui se déroulent actuellement parmi les députés fixent l’âge à 25 et 45 ans, tandis que d’autres exigent qu’il soit à 19 ans et plus.

L’article 190 de la loi de finances, signée par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et publiée dans le dernier numéro du Journal Officiel, précise que l’aide est accordée pour la première fois aux demandeurs d’emploi au chômage qui sont inscrits au l’Agence nationale pour l’emploi.

Au cours des prochains jours, le ministère du Travail dévoilera d’autres détails de la subvention, comme les conditions pour en bénéficier et sa valeur, ainsi que les obligations de ses bénéficiaires.