Chahuté le matin même à Béjaïa, au point d’annuler son meeting, Abdemalek Sellal, directeur de campagne du Président Abdelaziz Bouteflika s’est rabattu ce samedi après-midi sur la salle Atlas dans le quartier populaire de Bab el Oued à Alger. Il a donné un discours devant un public clairsemé.

Accoudée au bureau d’accueil de la salle Atlas, située dans le quartier populaire de Bab el Oued à Alger, Samira, la quarantaine, fulmine contre la « mauvaise l’organisation » du meeting pro-Bouteflika. « C’est n’importe quoi. Nous avons attendu toute la journée à l’intérieur, sans eau. On nous a rien apporté à manger. Ils n’ont même pas pensé aux enfants », peste cette femme de ménage, arrivée de Tipaza aux alentours de midi ce samedi pour écouter le discours du directeur de campagne Abdelmalek Sellal sur les femmes algériennes et la jeunesse. Autour d’elle, la délégation féminine venue de Tipaza est aussi remontée contre les organisateurs du meeting. Ces femmes n’écouteront finalement pas le discours de l’ancien Premier ministre.

D’autres préfèrent même prendre la route alors qu’Abdelmalek Sellal fait son entrée sur scène. A l’extérieur de la salle Atlas, la délégation féminine de Chlef prend ainsi place à bord d’un bus « pour rentrer à la maison avant la nuit ». « Tant pis pour le meeting, on en a assez vu. On est là depuis 9 H », glisse une députée du parti Taj de la wilaya de Chlef, sur le point de monter dans le bus.

Des rangées vides

Et le ballet des bus de supporters du Président-candidat se poursuit dans un secteur quadrillé par les fourgons de police. La tension était effectivement palpable cette après-midi aux abords de la salle Atlas à Alger. Rappelons que le matin même, la direction de campagne d’Abdelaziz Bouteflika a été accueillie violemment à Béjaïa. Des émeutes ont éclaté à l’arrivée du staff de campagne du Président-candidat à la maison de la culture et Abdelmalek Sellal a été contraint d’annuler son meeting.

Ils sont venus d'Annaba pour assister au meeting de Sellal à Alger ce 5 avril 2014. Photo AF
Ils sont venus d’Annaba pour assister au meeting de Sellal à Alger ce 5 avril 2014. Photo AF

 

 

A plus de 180 km de cette manifestation, les groupes de femmes interrogés, qui participent au meeting d’Alger, disent ne rien savoir de ce qui s’est passé à Béjaïa. Surprise d’apprendre que la maison de la culture de Béjaïa a été assiégée par des manifestants anti-4è mandat, Nadia, membre du comité de soutien de Bouteflika à Tlemcen, accuse d’emblée des « troubles fêtes étrangers ». « C’est sûrement la main de l’étranger. Des Algériens ne sont pas capables de cela », considère-t-elle.

Les animations prévues par l’organisation du meeting d’Alger, les interludes musicaux et l’allocution d’une avocate pro-4è mandat n’auront donc pas suffi à retenir le public, venu de différentes régions du pays. C’est devant une assistance clairsemée et plusieurs rangées vides que l’ancien chef de gouvernement a donné son discours, a-t-on constaté sur place.

VIDEO. A la sortie du meeting d’Abdelmalek Sellal à la salle Atlas à Alger :

Article précédentPrésidentielle : Abdelmalek se rendra-t-il à Batna samedi prochain pour un meeting ?
Article suivantRevue de presse. La campagne vire au cauchemar pour Sellal, Ouyahia et Boudiaf