Nicolas Anelka est réputé pour sa discrétion dans les médias, ses déclarations ou interviews sont assez rares. Le journal algérien Le Buteur a néanmoins réussi à se procurer un entretien exclusif avec l’ex-international français. Invité à évoluer au sein du Nasr Athletic d’Hussein Dey par le président du club de première division algérienne, Anelka a vu ses plans compromis par les lois relatives aux joueurs étrangers stipulant que « seuls ceux âgés de moins de 27 ans et internationaux au sein des sélections de leurs pays sont autorisés à signer dans nos clubs ». Pourtant, à défaut de pouvoir jouer avec le NAHD, Nicolas Anelka s’est vu proposer le poste de directeur sportif, qu’il a accepté.

Retour sur cet entretien accordé au journal Le Buteur :

Auteur : Youcef M. mardi 10 février 2015

Vous avez été désigné directeur technique du NAHD, après le refus de la Ligue de vous accorder une dérogation afin de vous engager en tant que joueur. Un commentaire ?
Je suis venu en Algérie sur invitation du président de l’équipe, afin de visiter les infrastructures du club et probablement évoluer au sein du NAHD. J’ai été impressionné par les moyens que possède le club et j’ai été chaud à l’idée de jouer en Algérie, mais les règlements ne le permettent pas. C’est ainsi que j’ai reçu une autre proposition de la part du président qui m’a suggéré d’occuper le poste de directeur sportif. Une demande que je n’ai pas refusée et je suis ici pour faire en sorte d’améliorer le niveau de l’équipe et lui apporter un plus.

Peut-on dire que vous avez mis fin à votre carrière de joueur ?
Pas du tout. Je suis en train d’étudier quelques offres et, entre temps, j’ai décidé de marquer une petite pause pour aider mon ami le président du NAHD qui a besoin de mes services. Je dois rester jusqu’à la fin de la saison et après, soit au mois de mai, je reprendrai du service en tant que joueur et rejoindre l’une des formations qui répond à mes ambitions sportives.

Quelle sera votre future destination ?
A priori, je devrais retourner en Inde puisque j’ai reçu plusieurs offres et je connais ce pays et son championnat. Peut-être qu’il y aura d’autres propositions ailleurs mais à présent, je pense à retourner en Inde.

Revenons à votre nouveau poste au NAHD, quel sera votre apport en tant que directeur technique ?
Ma mission se limite sur l’observation et l’apporter des solutions afin d’aider le NAHD à concrétiser son professionnalisme. Je dois aussi observer les joueurs et faire en sorte d’apporter quelques remarques pour améliorer leur rendement. En plus, je veux contribuer à la bonne marche du club et l’aider à sortir de sa mauvaise position au classement. On doit garder le NAHD en Ligue 1 Mobilis et penser ensuite à préparer l’équipe pour la saison prochaine dans les meilleures conditions, mais surtout sur de bonnes bases.

Quelles sont les enseignements que vous avez pu tirer lors du dernier match contre l’ESS ?
J’ai découvert le champion d’Afrique, Sétif, et j’ai constaté que le niveau technique de ses joueurs est presque le même que ceux du NAHD. Il n’y a pas une grande différence. Les joueurs doivent savoir gérer certains paramètres qui pourront faire la différence et aussi perfectionner leur jeu en apportant quelques accommodations pour améliorer leur rendement collectif. Nos joueurs se sont procurés plusieurs occasions de scorer avec un penalty raté, mais c’est ça le football. Désormais, il faut se concentrer sur les prochaines échéances et je suis là pour apporter mon soutien afin de changer les choses vers le mieux et ainsi améliorer d’autres.

Comment avez-vous trouvé l’ambiance dans les gradins ?
L’ambiance était magnifique et les supporters ont soutenu l’équipe du début à la fin. J’ai été impressionné par l’attitude des fans qui n’ont pas baissé les bras en dépit de notre faux-pas. Ils applaudissaient le joueur à son remplacement et cela est très important psychologiquement pour lui. J’espère que l’équipe arrive à se ressaisir rapidement et retrouver la bonne spirale des résultats. Les joueurs doivent exercer plus de pression sur l’adversaire pour préserver cette ambiance et arracher les points.

Comment avez-vous trouvé l’équipe ?
Sur le plan technique, les joueurs sont bons et il règne une excellente ambiance au sein de l’équipe. Il y a quelques détails très importants à perfectionner pour donner une meilleure image. Il faut que l’équipe soit percutante et efficace, si elle espère préserver sa place en Ligue 1. C’est une mission ardue, mais pas possible.

Est-ce qu’il y a des joueurs qui ont attiré votre attention ?
Je ne connais pas assez bien le groupe et je ne peux pas émettre un jugement à présent. Je suis là depuis une semaine et je suis en phase d’observation. Ce qui est certain, c’est qu’il y a quelques éléments qui ont montré un bon potentiel lors du dernier match face à Sétif.

Il y a quand même des joueurs qui vous ont convaincu…
J’ai fait un premier constat à partir de la tribune officielle. Il y a en place un groupe homogène et pas d’individualités. C’est une excellente chose pour l’esprit du groupe qui seul fera la différence. On m’a dit que le gros problème reste l’inefficacité devant les buts et puisque je suis attaquant, je peux apporter un plus et quelques solutions dans ce domaine.

On a remarqué que vous prodiguez quelques conseils à Broos. Donc, vous collaborez avec le staff technique…
Je veux aider au maximum le staff technique afin d’accomplir son travail dans les meilleurs dispositions. Je soutiens le coach et je serai plus proche de l’équipe durant toute la semaine pour booster les joueurs. En tant que directeur technique, je dois orienter les joueurs à l’entraînement.