Abdenour Abbas, le jeune chercheur Algérien qui a épaté le Massachusetts Institute of Technology

0
Advertisement

Le MIT (Massachusetts Institute of Technology) l’institut le plus prestigieux des Etats-Unis a récompensé le 26 mars dernier les 10 innovateurs français les plus prometteurs. Parmi les lauréats, se trouvait un Algérien, Abdenour Abbas. A l’âge de 33 ans, l’homme fait son entrée dans la cour des grands génies.  

Le 26 mars, ces dix innovateurs ont eu le privilège d’être récompensé par le MIT TR35, le prix MIT Technology review Innovateurs de moins de 35 ans. Ce prix qui promeut les innovateurs de chaque pays a désigné plusieurs lauréats pour la section France : 10 innovateurs français, estimés comme les plus remarquables dans leur pays et même sur la planète. Ils travaillent dans différents domaines comme l’innovation, le développement technologique, ou encore la recherche. Leur point commun ? Ils sont les meilleurs, les plus prestigieux, dans le monde.

Le Prix de l’Innovateur de l’Année est revenu à David Fattal, qui développe de l’imagerie et de la vidéo en 3D sur terminaux mobiles, sans lunettes. Quant au Prix de l’Innovateur Solidaire de l’Année a été décerné à Pierre-Emmanuel Grange, qui développe un dispositif de micro-dons quotidiens pour augmenter le financement des ONG via le don sur salaire et les cartes de don dans les supermarchés.

Notre Algérien n’a pas reçu de prix spécial, mais a quand même été sélectionné  comme l’un des meilleurs jeunes chercheurs et figure parmi une longue liste de chercheurs prestigieux. Abdenour Abbas s’est distingué dans la recherche médicale, en inventant des Biocapteurs ultrasensibles à base d’anticorps artificiels pour le diagnostic médical Université de Washington à Saint Louis. Cette découverte permet ainsi aux personnes malades, dans les cas de maladies non graves, de procéder à un autodiagnostic à domicile, en évaluant une infection grave à ces fameux capteurs. En somme, une fois cette technologie développée, elle permettra de mettre en place un test médical à faire seul chez soi, permettant d’éviter d’aller systématiquement chez le médecin à la moindre toux. Selon Abdenour Abbas il constituera la «prochaine grande transformation sanitaire», a-t-il expliqué au quotidien français Le Figaro. Une découverte considérable pour ce jeune chercheur qui a suscité l’admiration des plus grands chercheurs du monde.

Cette distinction est une reconnaissance mondiale, étant donné le prestige du MIT. Kathleen Kennedy, directrice de MIT Technology Review, présente lors de la remise des prix a félicité ces chercheurs qui «représentent le futur», d’après elle. En 2007, ce même institut avait distingué Mark Zuckerberg, lors de ce prix, on souhaite le même avenir à Abdenous Abbas, dans son domaine…

Article précédentAlgérie : 95% des ravisseurs et tueurs d’enfants sont des malades psychiques
Article suivantLes cambrioleurs de la Cour d’Alger ont dérobé d’importants dossiers de corruption