dangerUne catastrophe quasi-certaine a été évitée de justesse, samedi dernier, au complexe Fritiyal d’Annaba, grâce à l’intervention rapide des équipes de la protection civile quelque temps seulement après l’accident Fritiyal.

L’évasion de l’ammoniac et l’ascension des gaz toxiques sur une hauteur de quelques mètres ont occasionné des brûlures au niveau des jambes à deux agents de la protection civile et à un agent de sécurité du complexe Fritiyal alors qu’ils tentaient d’intervenir, a-t-on indiqué.

La brèche de la fuite a été colmatée par le moyen d’un barrage qui vient d’être installé par les agents de la protection civile, précise-t-on. La fuite d’ammoniac dans la conduite joignant le complexe Fritiyal des produits azotiques et des insecticide ex Asmidal et le lieu de chargement dans le quai Sud du port d’Annaba survenue hier a causé une pollution maritime à Jouanou ( Seybousse) et des brûlures de première degrés à trois agents, a-t-on déploré. L’intervention des pompiers qui a eu lieu en présence des représentants des autorités locales et des cadres de l’institution portuaire et ceux de Fritiyal a durée plus de trois heures.

Aucun dégât sanitaire parmi la population n’a été signalé, selon des assurances fournies par les responsables de la protection civile. Aucune déclaration n’a été donnée par les responsables du complexe Fritiya concernant les causes techniques ayant causé cet accident et les répercussions qui pourraient découler de la fermeture de la conduite de transportation de l’ammoniac vers le port d’Annaba, ni des procédures prévues pour la réparation de cette panne.

A.N.
Avec Le Financier

Article précédentAlgérie. Grippe A : le Hadj 2009 maintenu sans mesures exceptionnelles
Article suivantRéunion informelle entre le Front Polisario et le Maroc lundi prochain à Vienne