Le fonds de la zakat se transformera prochainement en une fondation. C’est ce que vient d’annoncer le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Mohamed Aissa. S’exprimant sur les ondes de la chaîne I, le ministre a expliqué que cette nouvelle instance à caractère social sera la seule en mesure de collecter et de distribuer les fonds au profit des nécessiteux.

La Fondation sera créée, selon M. Mohamed Aïssa, une fois que le décret présidentiel régissant les activités des associations à caractère religieux sera promulgué. La fondation aura un caractère social et remplacera le fonds de la zakat qui a soulevé auparavant des questions par rapport à la «destination» de l’argent versé.

Mettant l’accent sur « la réflexion engagée pour le transfert des fonds destinés aux crédits vers les wakfs dans le but de créer des investissements wakfs, lesquels reposeraient sur des partenaires sociaux », M. Mohamed Aïssa a souligné que plus de 172 milliards de centimes ont pu être collectés sur les dix dernières années, ce qui a permis l’octroi de 8 000 crédits bonifiés au profit des jeunes.

Dans le cadre du recensement des biens wakfs qui doivent relever uniquement de son département, M. Mohamed Aïssa a affirmé que son département s’appuie actuellement sur les Archives nationales, notamment en se basant sur d’importants manuscrits des archives datant de l’Empire ottoman pour déterminer ces biens. « Des agents wakfs spécialisés sont actuellement formés par le ministère », a ajouté le ministre. Il est à rappeler que les lois de l’Algérie et sa législation en matière de wakfs permettent au ministère des Affaires religieuses de récupérer ces biens. Cependant, les occupants des wakfs recensés continueront à occuper les lieux sans pouvoir les vendre ou les louer.

Nourhane S.

Article précédentAvant-projet de loi sur la santé : De nouveaux textes pour encadrer l’avortement, l’insémination artificielle et la transplantation d’organes
Article suivantTerrorisme: Quatre Patriotes sauvagement assassinés à Batna