belmadi

Algérie Foot: lundi, le responsable des médias de la Confédération africaine de football (CAF) a demandé à l’entraîneur Djamel Belmadi de ne pas s’exprimer en arabe lors de la conférence de presse.

Lors de la conférence de presse, Belmadi a demandé s’il s’exprimait en arabe ou en français, en réponse à une question posée en arabe par un journaliste.

le représentant des médias de la Confédération continentale et superviseur de la conférence de presse, s’est adressé au sélectionneur algérien Djamel Belmadi, en disant : « Veuillez répondre en français, cette conférence de presse est en anglais et en français uniquement.

Un certain nombre d’observateurs ont critiqué la décision d’interdire la langue arabe de la conférence de presse, soulignant que ce que le représentant de la CAF avait fait était contraire à la loi.

Les observateurs ont souligné que l’interdiction d’Al Arabiya n’est basée sur aucune réglementation légale ou recommandation de la Confédération africaine de football.

les professionnels des médias ont appelé la Confédération Africaine de Football à respecter la loi et à permettre aux entraîneurs et joueurs, lors des événements de la Coupe d’Afrique des Nations, de s’exprimer en arabe, et de mettre à disposition des traducteurs de l’arabe vers le français et l’anglais.

La Loi fondamentale de la Confédération africaine de football (CAF) stipule au troisième alinéa que la langue officielle de l’instance continentale est le français, l’anglais et l’arabe.

Abu Taleb Shaboub a écrit : « L’arabe est une langue officielle de la CAF, conformément au paragraphe 3 de la Loi fondamentale de la Confédération africaine de football. Les langues officielles de la CAF sont le français, l’anglais et l’arabe. »

Il a ajouté : « Les journalistes arabes ont le droit de poser leurs questions dans leur langue nationale, et il est du devoir du comité d’organisation de leur fournir un interprète au cas où les séminaires ne seraient pas dans leur langue nationale ».