Une fois n’est pas coutume, le gouvernement tient une de ses promesses: deux produits de terroir sont officiellement labellisés. Il s’agit de la datte Deglet Nour de Tolga (Biskra) et de la figue de Beni Maouche (Béjaïa).  Les deux produits ont reçu le label Indication Géographique (IG) par le le comité national de labellisation. Un troisième produit, à savoir l’olive de table de Sig (Mascara), attend le même visa.

L’acte est un «des instruments importants pour soutenir les dynamiques agricoles locales et offrent des opportunités commerciales tant sur le marché local qu’à l’export», estime le secrétaire général par intérim du ministère de l’Agriculture, Abdelhamid Hamdi, cité par l’APS.

Cette labéllisation est une première en Algérie. Des produits, à la qualité reconnue, sont souvent dévalorisés et laissés aux bons soins de trafiquants. Ainsi, à titre d’exemple, la datte Deglet Nour est souvent utilisée par la Tunisie qui en exporte des quantités considérables. Il est vrai que le pays voisin produit une quantité de cette variété, mais la datte de Tolga est unique au monde. D’où l’urgence de sa labellisation. Une initiative à même de protéger ce produit en attendant d’autres.

En plus de la protection, ces produits pourront être exportés plus facilement. Leur valeur marchande sera également plus importante.

Essaïd Wakli

Article précédentVidéo. L’offshoring, cette opportunité de développement ignorée par l’Algérie
Article suivantDonnez à Kenza ce que vous donnez à vos enfants Par Abdou Semmar