Benbitour_ahmed

Ahmed Benbitour jette l’éponge. L’ancien premier ministre, premier à avoir annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2014, a décidé de ne pas présenter sa  candidature à l’élection présidentielle.

Pour annoncer sa décision, Ahmed Benbitour organise, demain matin, une conférence de presse au siège d’une de ses permanences électorales à Alger. Le communiqué envoyé aux rédactions ne précise pas l’objet de la rencontre. Mais si Ahmed Benbitour a l’intention de poursuivre sa quête de la présidence de la République, il aurait fait une déclaration devant le Conseil constitutionnel, surtout que nous sommes à deux jours de la date butoir du dépôt des candidatures au niveau du Conseil constitutionnel.

Ce sera la première sortie de Ahmed Benbitour qui a toujours prôné un changement de système comme credo. L’homme avait occupé l’espace médiatique durant de longs mois avant de s’éclipser ces derniers temps, évitant de s’exprimer sur des sujets qui ont pourtant fait polémique sur la scène politique nationale. Ainsi, nous n’avons pas entendu Benbitour prendre position sur des sujets comme la polémique entre Amar Saâdani et le DRS, la candidature de Bouteflika et la multiplication des appels au boycott du scrutin.

La seule inconnue de cette sortie de l’ancien premier ministre est de savoir s’il va appeler au boycott du scrutin ou, au contraire, il va soutenir un autre candidat.

Sofiane Djilali et Kamel Benkoussa ont déjà décidé de se retirer du scrutin présidentiel. Le président de Jil jadid s’est même permis de ne pas aller jusqu’au bout même s’il a collecté les 60 000 signatures nécessaires. Il estime que l’élection ne sera pas transparente.

 

Essaïd Wakli