Previously on « parce qu’il faut le meilleur pour atteindre le pire »

Aouicha réfléchit face à la glace, Kaddour va briser la glace.

Kaddour se sent libéré maintenant du poids de la société, de sa conscience, de sa mère : il est arrivé jusqu’au bout, mais n’a pas pu finaliser…

Depuis quelques temps, il ne pense plus qu’à elle…Chacha !!! avec son sourire ensorcelant, ses regards enivrants, son parfum envoûtant et ses tailleurs peu couvrants

Comment ne pas succomber, quand elle se met à parler arabe avec un accent parisien ? comment ne pas tomber à la renverse, quand malencontreusement, elle renverse ses cheveux en arrière ? comment ne pas boire chacune de ses paroles, quand elle commence à citer tout ce qu’elle a lu et regardé cette semaine (bonne, bonne élève) ? Oum Kaddour ne va sûrement pas l’apprécier, mais puisqu’elle la verra qu’une fois l’an ? et encore ! Et puis on en est pas encore là ! il faut déjà arriver à sortir avec elle…

Il se lance, insinue, et la voilà, ainsi nue, face à un Kaddour découvrant pour la 1ère fois de sa vie les joies sataniques du paradis terrestre… il a mal partout, ne peut ni avancer vers elle, ni reculer … mais il se rappelle toutes ses années de privation, et se dit qu’il sera le dernier des cons s’il succombait maintenant, non pas parce qu’il aura fauté, mais parce qu’il sera doublement con : toutes ces années où il s’est montré « fort » seront des années où il n’aurait pas profité de la vie, et maintenant qu’il est sur le point de pouvoir vivre pleinement en toute « légalité », il va ruiner toutes les années passées ? Kaddour a quand même un peu de bon sens, la belle nuit est d’ores et déjà perdue, à 5 contre 1…

Il lui explique, Chacha retrousse son petit nez, ne comprend pas trop la logique de Kaddour, on peut très bien apprendre à se connaître parfaitement avant le mariage ? pour ne pas avoir de mauvaises surprises après ? les taux de divorce, les infidélités, blablabla…

Pas convaincue, mais disons « très ouverte à toutes suggestions », elle est prête à tenter la simple et platonique relation que lui propose Kaddour…celà reste mignon tout de même, ça lui rappelle l’époque du collège…

Mais revenons un peu à Aouicha ? était ce la même chose qui était arrivé avec son Ben ? tu verras ça la prochaine fois …

Article précédentPrésidentielles 2009. Abbassi Madani pour France 24
Article suivantLes lièvres et Bouteflika