garsEP 13
Previously on « parce que seuls les idiots ne changent pas »

Acte 2 :

Josiane rentre dans la pièce, portant une soupière. Le berkoukess promis fumait dans les assiettes.

Kaddour « c’est excellent ! ni trop épicé, ni trop lourd ! j’en avais pas mangé depuis des lustres, et voilà mes papilles éclairées de bonheur » !
Josiane « Je seraitsravie d’apprendre la recette à ta future femme ! Alors il parait que tu es totalement perdu. Très peu étonnant. J’ai remarqué que ceux qui sont comme toi, à la fois modernes et pratiquants, ne savent plus comment allier les deux côtés pour trouver la femme qu’il vous faut. Je pense que le problème principal est que vous ne savez pas ce que vous voulez. Mais vous savez exactement ce que vous ne voulez pas : vous êtes, et désolée si ma franchise t’offense, très choqués par les femmes de chez vous qui ont un comportement « occidental », alors que vous l’acceptez beaucoup plus facilement venant des occidentales elles mêmes. Et vous ne voulez certainement pas d’une fille venant du pays. Une fille trop calme risque de vous ennuyer. Vous attendez trop de votre vie à deux. Et ce que vous appelez chez vous « une fille de bonne famille » ne pourra jamais vous plaire, parce qu’elle n’aura pas assez d’expérience pour pouvoir vous séduire…Alors si tu me permets, j’ai un petit conseil à te donner : trouve d’abord ce que tu cherches…et n’aies pas peur des femmes occidentales, Rouiched et moi vivons une vie heureuse et pas trop compliquée, ou chacun respecte l’autre. J’ai des amies à te présenter si tu veux, qui elles aussi adorent la culture orientale… »

Et le rideau est baissé….

Acte 3

Kaddour, dans le métro, grisé par une cette soirée, se remet à réfléchir à son trop récent passé amoureux : il avait l’impression d’assister à un spectacle de danse : d’abord entrent en scène de grandes poupées russes, fortement blushées, sur une musique folklorique forte et entraînante, on l’entraîne puis il s’en échappe…puis entrent des danseuses orientales, sensuelles, vêtues de multitudes de voiles, qui rappellent un peu les voiles que l’on porte sur la tête, sur une douce musique, alors que lui est derrière des barreaux et ne peut les toucher, même s’il tend les bras….et alors qu’il se sentait totalement perdu, viennent le délivrer des danseuses de french cancan… Il se réveille tout à coup, arrivé à sa station, appelle Rouiched

« Allo, merci encore mon frère pour la soirée, tu diras à Josiane que c’était un régal. Pour la soirée dont vous m’avez parlé, je viens finalement avec vous…j’ai bien réfléchi et vous avez raison, il est temps que j’arrête avec mes préjugés et que je tente un peu le destin au lieu de lui barrer la route... »

Tiens tiens, un autre oisillon dans une soirée ? La même que celle de Aouicha, organisée par M’Barka, sûrement oui, quoi que …

Rose Laine

Article précédent[Vidéo] La fin des sites d'information gratuits ?
Article suivantL'Algérie change de week-end à partir d'aujourd'hui