Plusieurs grands projets d’Alger, ayant accusé un retard considérable dans leur réception, commencent à être inaugurés. Ainsi, après la réception, le 14 juin dernier, du quatrième et dernier tronçon du tramway d’Alger, d’autres réalisations seront bientôt livrées.

2015 promet vraisemblablement d’être l’année de toutes les inaugurations. En effet, après la récente mise en service du dernier tronçon du tramway d’Alger, reliant sur 2,7 km le lieu-dit  » Kahouet Chergui »  » à la cité populaire de Dergana (Bordj El Kiffan), le 14 juin, en présence du ministre des Transports, Boudjema Talai, d’autres projets seront réceptionnés durant cette année. Toujours dans le secteur des transports, le 4 juillet sera inauguré la nouvelle ligne du métro d’Alger devant relierle centre-ville d’El Harrach à la Grande poste. Cette ligne viendra allonger la première ligne du métro (La Grande poste-Haï El Badr, 9,5 km).

Sur un tronçon de 4 km, cette extension sera dotée de quatre stations (Bachdjerrah 1, Bachdjerrah 2, El Harrach gare et El Harrach centre). Les usagers du métro habitant El Harrach peuvent désormais se réjouir. En moins de 20 minutes et au prix de 50 Da, ces derniers pourront parcourir une distance de plus de 13 km en partant d’El Harrach pour arriver à la Grande poste. Il peuvent également se réjouir car ils ont la possibilité d’utiliser leurs téléphones portables pour passer des appels ou se connecter à Internet. Les habitants d’Aïn Nadja et de la Casbah devront attendre, pour leur part, jusqu’à 2017 avant de pouvoir emprunter le métro de leur quartier, a indiqué à l’APS, le PDG de l’entreprise du métro d’Alger (EMA), Aomar Hadbi. Toujours dans le secteur des transports, la ligne ferroviaire tant attendue par les citoyens de Birtouta et de Zéralda, longue de 21 km, devrait, à son tour, être inauguré en fin 2015, selon l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif).

La fin 2015 sera également marquée par la réception de plusieurs autres projets d’infrastructures très importants qui ont également accusé des retards dans leur avancement. Citons en premier, l’inauguration du barrage de Douera, d’un grand jardin public sur le site de l’ex décharge d’Oued Smar et l’Opéra d’Alger, don de la Chine à l’Algérie fait à l’occasion de la visite d’État du président Bouteflika à ce pays en février 2004. Dans le domaine de l’assainissement et de la préservation de l’environnement, d’autres inaugurations sont prévues, comme la mise en marche de la 2ème tranche de la station d’épuration de Baraki qui aura finalement lieu en juillet et la 2ème tranche de la station de Beni Messous.

Nourhane S.

Article précédentInterpellation de non-jeûneurs à Akbou/ La police dément
Article suivantVidéo. Hôpital Mustapha Bacha/ Au secours,l’insalubrité va nous tuer !