Vol ou erreur de gestion ? Une énorme quantité de carburant, estimée à 250 000 litres, a disparu, dans la nuit de samedi à dimanche dernier de l’unité de raffinage de Naftal au Caroubier à Alger. Trois jours après les faits, aucune réponse n’est disponible.

Selon le quotidien arabophone Echourouk qui a donné l’information, aucun responsable n’a réussi à donné une explication cette mystérieuse disparition. Un responsable, qui s’est exprimé lors d’une réunion de crise, a avancé l’option de fuite due à d’éventuelles avaries dans les canalisations. La version n’est apparemment pas crédible pour les responsables de la société publique qui soupçonnent un vol.

Mais comment faire sortir une telle quantité sans que les personnes ne soient débusquées ? Il semblerait, selon toujours la même source, que des camions de transport de carburant soient utilisés pour faire sortir normalement du carburant. Ce qui suppose, naturellement, des complicités dans plusieurs échelles de responsabilité. Cela ne peut être fait, également, dans qu’il n’y ait manipulation des données dans les ordinateurs de l’unité de production qui alimente toute la région centre du pays.

Selon des sources locales, cette affaire n’est pas unique. D’autres cas de disparition de quantités énormes de carburant se seraient déjà produits sans que l’opinion publique ne soit informée. Il est évident que dans ce cas, le carburant se retrouve dans le marché informel ou de contrebande.

Selon le journal, les responsables de l’entreprise publique ne voulaient pas commenter l’affaire.

E. W.

Article précédentAlgérie : L’emploi précaire est en baisse, selon l’ANEM
Article suivantFootball : Rabah Madjer parmi les 100 meilleurs joueurs de l’histoire