Les rues d’Alger ont été transformées par endroit, en l’espace d’une journée de fortes pluies, en véritables marées de boue ! 

Cette fâcheuse situation qui se produit dans plusieurs banlieues et arrondissements d’Alger n’a épargné ni les piétons, ni les automobilistes. Ces derniers ont subi, durant leur parcours, des embouteillages monstrueux sur plusieurs routes inondées. D’autres axes routiers pleins de crevasses et de boue ont rendu la circulation routière infernale. Une fois encore les bouches d’évacuation des eaux pluviales sont restées encrassées par endroit créant ainsi une impressionnante débandade dans plusieurs lotissements. « Ce n’est pas une route, on dirait une annexe de la mer méditerranéenne », ironise à ce propos un habitant du quartier populaire d’El Harrache.

tram alger pluie

A Bordj El Kiffan, ou encore Bab Ezzouar, dans la banlieue est d’Alger, des marres d’eau se sont formées sur la chaussée. Les habitants se croyaient en face de piscines à ciel ouvert. L’eau arrivant presque à hauteur des chevilles, les voitures ont été bloquées. Les habitants de ces quartiers n’ont pas hésité à manifester leur colère. Une colère qu’ils expriment à travers les réseaux sociaux en partageant des photos et des commentaires traduisant leur mécontentement. 

pluie alger 1

Une situation qui s’est aggravée par l’explosion, dans certains endroits, des canalisations d’égouts. Ce qui donne lieu a des situations intenables, avec des odeurs pestilentielles et toutes les menaces potentielles contre la santé publique.

Nihel Alloui

pluie Alger 2

Article précédentPiratage de Thalassa : Vigilance mais pas de colère à France 3
Article suivantLe FFS exige la libération « immédiate et inconditionnelle » des chômeurs de Laghouat