Lu sur LeMag

Un pilote de ligne marocain de Royal Air Maroc a interdit à un diplomate saoudien de monter à bord d‘un avion de la RAM.

L’avion qui reliait Doha au Qatar à Casablanca, avait effectué une escale à l’aéroport Houari Boumediene à Alger, d’où le diplomate saoudien F.D, 48 ans, voulait embarquer en compagnie d’un ami à lui, pour Casablanca.

Des sources médiatiques ont rapporté que le commandant de bord marocain, avait été alerté par le personnel naviguant que le saoudien était dans un état de forte ébriété et que chancelant, il risquait de provoquer des désagréments aux autres passagers durant leur vol vers Casablanca.

Le pilote marocain a alors pris alors la décision d’interdire au diplomate saoudien de monter à bord de l’avion.

Les mêmes sources ont indiqué que le saoudien en question fit scandale à l’aéroport d’Alger, suite à cette interdiction, mais qu’il dut se résigner face à l’intransigeance du commandant de bord marocain, qui s’est conformé aux protocoles prévus dans ce genre de cas de figure, vu que l’état mental du passager, fortement dégradé par l’ivresse, risquait gros pour la sécurité du vol et des passagers.

Article précédentLe Maroc et la Turquie, destinations favorites des Algériens
Article suivantBouteflika reçoit Sellal et Gaïd Salah : les doutes se dissipent