Le cannabis est l'une des drogues les plus consommées en Algérie / DR

En six mois, les services de police ont procédé à de nombreuses saisies de drogue en Algérie, et le bilan est conséquent : 10 tonnes de résine de cannabis, 150 g d’héroïne, 5,996 kg de cocaïne et 90.000 comprimés psychotropes, ont été retrouvées par la DGSN. Ce bilan ne concerne que la période de mars à août 2012, mais reflète la situation actuelle de l’Algérie face au trafic de drogue.

Les affaires de stupéfiants se multiplient, ce mois-ci la Gendarmerie nationale déplore aussi un présence accrue de ce type d’affaire. Elle a déjà procédé à plusieurs arrestations liés au trafic de drogue, du trafiquant au petit consommateur. La dernière grosse affaire remonte au 19 septembre dernier à Tindouf, où les services des douanes de la wilaya de Tindouf ont récupéré une cargaison de kif traité d’un poids de 1504 kilos.

Drogue à tout va

Avec 300 000 consommateurs réguliers âgés entre 12 et 25 ans, le pays subi un afflux perpétuel de drogues venus par voie terrestre. Le kif venu du Maroc, le Sahel est également devenu la plaque tournante du trafic de drogue. C’est par-là que circule une grosse partie de la cocaïne. Entre 2004 et 2010, on estimerait le transit de cocaïne par le Sahel à environ 50 tonnes.

Article précédentRevue de presse du 03/10/2012
Article suivantAlger : augmentation brutale des prix des transports en commun