L’Algérie va se parer de nouvelles routes dans les prochaines années. Coup d’envoi ? 2013, d’après le ministre des travaux publics Amar Ghoul, qui promet de mettre la priorité sur la construction de nouvelle autoroutes et voies rapides.

13 autoroutes seront lancées à travers le territoire national, a promis le ministre des travaux publics, notamment dans le sens Nord-Sud, ainsi que des voies rapides qui relieront l’autoroute Est-Ouest aux principaux ports du pays. « L’année 2013 sera celle du lancement des grands projets vitaux au Nord, dans les Hauts plateaux et au Sud du pays », a précisé Amar Ghoul. Le ministère des travaux publics le secteur des Travaux Publics avait déjà annoncé qu’il comptait réaliser de grands projets routiers pour le Sud et les Hauts-Plateaux, il semblerait que 2013 soit l’année des concrétisations.

A l’heure actuelle, près de 10000 Km d’autoroutes sont, en train d’être réalisés pour les régions du Sud du pays. Ces milliers de km d’autoroutes seront destinés à « désenclaver les régions et les agglomérations éloignées et de moderniser les routes nationales et chemins de wilaya », a précisé le ministre des travaux publics. Pour le Nord, Amar Ghoul avait indiqué que de nouvelles autoroutes reliant Khemis-Miliana à Bordj-Bouarréridj et Tipaza à Tizi-Ouzou, étaient à l’étude.

La rédaction avec APS

Article précédentSonatrach : les travailleurs de Hassi R’mel ne reconnaissent plus l’UGTA
Article suivantElections locales : le rapport de la commission Seddiki sera rendu public jeudi