Le secrétaire général du Ministère de l’éducation nationale, Boubekeur Khaldi, a imputé le recul du taux de réussite au baccalauréat, estimé cette année à 45,05%, au « niveau » des élèves de l’ancien système de l’enseignement fondamental. Ces candidats ont quand même réalisé un résultat « inespéré » étant donné qu’ils ont passé un bac issu de la réforme.

(Les Afriques)

Article précédentAlgérie : 800 millions $ d'échanges commerciaux avec le Mexique en 2008
Article suivantL'Asie -de l'Inde à la Chine- plongée dans l'obscurité pour la plus longue éclipse totale solaire du XXIe siècle