Selon Chakib Khalil, cinq milliards de dollars seront investis, à l’horizon 2013, pour augmenter de 50% les capacités algériennes de transport de gaz. Le ministre de l’Energie et des Mines, dans un entretien accordé à la revue «Arabies» publiée à Paris, explique que «l’extension des capacités de transport a été rendue nécessaire par l’énorme programme du développement des gisements gaziers et pétroliers prévu pour la période 2009-2013».

Aussi, Khalil précise qu’un investissement de près de 10 milliards de dollars, dont 60% en association avec des partenaires étrangers, sera consacré durant cette période au développement des gisements, notamment de Gassi Touil et Rhoud Nouss, dont la mise en service est prévue en 2013, et du Menzel Ledjmet Est développé avec la compagnie canadienne FCP.

La Rédaction

Article précédentLes phosphates au Maghreb : enjeu politique, enjeu d’avenir
Article suivantEvolution … par Islem