Une autre affaire de «cœur» qui vire au drame. Après le suicide, par immolation, en début de semaine, dans une des localités de la wilaya de Tipaza, d’un jeune de 28 ans, après le refus d’un père de lui accorder la main de sa fille, voilà qu’un homme d’une quarantaine d’années assassine quatre membres d’une même famille et en blesse grièvement une autre pour sauver son «honneur».

Le drame s’est passé hier, dans la ville de Hassi Fdoul dans la wilaya de Djelfa, rapporte le quotidien arabophone El Khabar. L’homme en question est l’oncle d’une jeune fille qui a fui avec un jeune de cette ville. Et les victimes sont des membres de la famille de ce dernier. Des témoignages racontent que pour se venger, ce quadragénaire s’est déplacé à bord d’un véhicule et a commencé à tirer sur tous ceux qui se présentaient à lui et qui appartiennaient à la famille du jeune avec lequel sa nièce est partie.

Ce dernier, un prétendu refoulé, comme l’était celui du drame qui a eu lieu dans la wilaya de Tipaza, avait une relation amoureuse avec la fille. Les parents de cette dernière ont alors marié de force leur fille avec un inconnu. Ce qui l’a poussé à fuir avec son copain. Et son oncle s’est vengé à sa manière. Bien évidemment, les éléments des services de sécurité, ainsi que le procureur de la République de la région, se sont déplacés sur les lieux. L’assassin a été appréhendé deux heures environ après son forfait.

Ce genre de malheureux événements se produit de plus en plus. Comme signalé plus haut, dimanche dernier, dans un douar de la localité de Htatba, dans la wilaya de Tipaza, un jeune de 28 ans, qui s’est vu refuser plusieurs fois la main d’une fille, et après avoir attendu plus d’une année, s’est suicidé par immolation. Transféré vers l’hôpital de Douira, celui-ci a rendu l’âme quelques heures après.

Elyas Nour

Article précédentLa langue algérienne existe-t-elle vraiment ?
Article suivantLe développement du marché des télécoms passe par l’Internet haut débit