cybercriminalite L’Assemblée populaire nationale algérienne (APN, chambre basse du Parlement) a adopté mercredi à l’unanimité la loi portant règles particulières de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication, a indiqué l’agence APS.

La loi adoptée en séance plénière « est de nature à renforcer les mécanismes juridiques de lutte contre les nouvelles formes de criminalité dont la cybercriminalité », a déclaré le ministre de la Justice Tayeb Belaiz, selon APS. La commission des affaires juridiques, administratives et des libertés de l’APN a affirmé dans son rapport que la loi adoptée « intervient pour assurer une protection à l’Algérie de ce genre de crimes (cybercriminalité) désormais très répandus ». Cette loi vise également à « consacrer un cadre juridique plus approprié et plus adapté au contexte particulier de la lutte contre la cybercriminalité », a-t-elle ajouté.

Son but est aussi de permettre « une détection précoce des attaques probables (cybernétiques) et une intervention rapide pour localiser leurs origines », a précisé la commission dans son rapport.