football algérie

Les autorités algériennes vont-elles rééditer l’opération mise en place en 2009 pour transporter les supporters algériens vers le Soudan ? Cette année pour le voyage jusqu’au Burkina Faso ? L’Algérie affrontera les «Étalons», en «aller», à Ouagadougou, le 15 octobre prochain, pour le compte des barrages du Mondial 2014. Une dernière étape avant le voyage vers le Brésil.

Selon le quotidien arabophone «El Khabar», la présidence de la république est prête à mobiliser les moyens nécessaires pour initier une opération similaire. Dix avions pouvant transporter 300 personnes chacun, pourront être affrétés. Les contours de cette nouvelle opération se dessineront à partir du 18 septembre, avec le retour au pays du président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua.

C’est ce dernier qui pourra informer les autorités sur le quota de tickets d’accès au stade qui sera attribués par la fédération burkinabaise à l’Algérie. Si celle-ci, bien évidemment, décide de limiter le nombre, les supporters algériens ne pourront pas se déplacer en masse. Toujours selon la même source, il pourrait être difficile voire impossible de trouver un hébergement pour tous les supporters qui feront le déplacement.

Dans le souci de faire baisser le coût du voyage, ceux qui militent pour la mise sur pieds de ce second «pont aérien», veulent faire transporter les Algériens le jour même du match. Les avions décolleront à une heure très matinale alors que le retour se fera juste après le coup de sifflet final de l’arbitre.

Néanmoins, quelques propriétaires d’agences de voyages veulent organiser des  séjours en bonne et due forme. Selon ces derniers, le voyage vers le Burkina Faso coûtera environ dix millions de centimes. A noter, en dernier lieu, que le match «retour» se jouera au stade de Blida au mois de novembre (entre le 15 et le 19).

 Elyas Nour

Article précédentRetours du crédit à la consommation : Tout le monde est d’accord. Qu’est ce qu’on attend ? par Hassan Haddouche
Article suivantFestival Culturel International du Diwan