Belmadi

Le journaliste algérien Farid Maataoui a révélé que la Fédération algérienne de football FAF, dans son bureau fédéral actuel, a abandonné l’électeur national algérien Djamel Belmadi à un moment très difficile et critique.

Farid Maatawi a déclaré lors de son apparition dans l’émission « Ehki Ballon » sur la chaîne Al-Bilad, que « Fave » a laissé le sélectionneur algérien lutter seul sur le front africain.

Le journaliste algérien a estimé que la préoccupation des membres de l’Office fédéral avec ce qu’il a appelé le « conflit vicieux » qui se déroule actuellement, en raison de la liste des dirigeants internationaux algériens, est un abandon clair et explicite de Belmadi et de ses petits, malgré la grandes menaces qui pèsent sur les « verts » d’Afrique.

Maatazi a poursuivi, affirmant qu’il était du devoir de Sharaf El Din Amara et des membres de son bureau fédéral de se tenir aux côtés de l’entraîneur du bataillon des « Guerriers du désert » et de le protéger du « complot africain » qui se tramait contre l’équipe nationale algérienne à présent.

Le même porte-parole a poursuivi que la « FAF », au lieu de frapper d’une main de fer, dans le sens de l’erreur de jugement dont sont victimes Mahrez et ses compagnons, a fait entrer Amara et les membres de son Office fédéral dans un « conflit d’intérêts féroce ». , ce qui ne sert pas le parcours de Belmadi et de ses oursons dans les mêmes qualificatifs.

Selon l’avis du journaliste du journal Al-Khabar, il était du devoir de Sharaf El-Din Amara et des membres de l’Office fédéral de trouver une solution aux répercussions de jouer Belmadi et ses jeunes lors des éliminatoires de la Coupe du monde à l’étranger en Maroc.

Et il a ajouté, dans le contexte, que la Fédération algérienne du même jeu avait le devoir de repousser le « complot étranger » contre l’équipe des « Verts », et de ne pas laisser Belmadi lutter seul.

Farid Mataoui a qualifié l’actuelle Fédération algérienne de football d’« abîme », incapable de suivre le rythme des réalisations de l’électeur national algérien Djamel Belmadi , qui a sorti l’équipe des « Verts » des échecs et l’a portée au monde.

Article précédentLe ministre de la Santé dévoile le nombre annuel de cas de cancer en Algérie
Article suivantÀ cause de la panne mondiale survenue hier /Facebook a perdu 50 milliards de valeur en une journée