yanis laga

Le peloton moyen de l’Olympique Lyonnais, yannis lagha, a porté un coup douloureux à la Fédération française de football (FFF), après une intense attente quant à savoir s’il se retournerait ou non contre l’équipe nationale algérienne.

Au final, le joueur Yannis Lagha a préféré poursuivre son aventure footballistique avec le bataillon des « Guerriers du désert », au lieu de devenir joueur du bataillon français des « Coqs », qui voulait le kidnapper de l’équipe nationale algérienne, et l’inclure dans son équipe des moins de 18 ans.

Le talent montant Lagha a exprimé sa grande fierté de ses origines algériennes, selon ce qu’il a écrit dans un post temporaire sur son compte personnel sur Instagram.

Et le même joueur a rappelé dans son poste d’intérimaire qu’il avait reçu deux invitations des fédérations algérienne et française en même temps, pour rejoindre l’une des deux équipes, afin de concourir en octobre prochain.

Le joueur français de l’Olympique Lyonnais a révélé qu’il n’avait jamais connu cette situation dans sa carrière de footballeur, puisqu’il avait auparavant joué pour l’équipe nationale algérienne, dans la catégorie des moins de 17 ans, avant de recevoir une invitation de la Fédération française pour le même match.

Yanis Lagha a écrit qu’il était très reconnaissant pour la confiance que l’équipe nationale algérienne lui avait accordée il y a près d’un an, et pour l’expérience internationale qu’il avait acquise avec lui au cours de la même période.

Le « guerrier du désert » montant a conclu en soulignant sa fierté de poursuivre son aventure avec le bataillon des « Verts », après avoir remercié les fédérations algérienne et française de football.

La position de Laga a suscité des réactions qui comprenaient des expressions d’éloges de la part des Algériens sur les plateformes de médias sociaux, notamment après la terrible pression exercée récemment par les médias français, afin de l’influencer à se retourner contre les couleurs de l’équipe nationale algérienne.

Yanis Lagha sera l’un des joueurs du bataillon « Guerriers du désert » dans la catégorie des moins de 18 ans, qui a été préparé par l’électeur national algérien Mourad Slatni, pour les deux matches amicaux face à l’équipe de France de la même tranche d’âge, le 09 octobre. et 12.