passeport sanitaire pour le virus Corona

Alger: Le décret exécutif a été publié dans le dernier numéro du Journal officiel, qui comprend la création d’ un passeport sanitaire pour le virus Corona «Covid-19».

Dans l’article premier du nouveau décret exécutif, le Journal Officiel a défini la vaccination comme un document qui prouve la vaccination complète contre l’épidémie.

La même source a ajouté que le passeport sanitaire est délivré par l’autorité sanitaire compétente, prouvant la vaccination complète de son titulaire contre le virus Covid-19, qui est destiné à administrer au moins une ou deux doses du vaccin, selon son type.

La forme et les caractéristiques de ce passeport sont déterminées par arrêté du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, et il s’applique à toute personne âgée de 18 ans et plus.

L’âge requis peut être révisé, sur proposition de l’autorité de santé qualifiée, après avis du Conseil scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de COVID-19.

Les personnes entrant ou sortant du territoire national sont tenues de présenter ce document, qui est imposé par les services de contrôle sanitaire aux frontières.

La présentation d’un passeport sanitaire est également obligatoire pour pénétrer dans les espaces, lieux et bâtiments à usage collectif ou recevant du public et dans lesquels se déroulent des cérémonies, fêtes et manifestations à caractère culturel, sportif ou festif.

En plus des stades, des salles de compétitions sportives, des salles de sport, des installations sportives et des piscines, ainsi que des espaces et des lieux qui accueillent des réunions, des conférences et des colloques, des salles de cinéma, des théâtres, des musées et des salles de spectacle.

Il comprend également les salles, les salons, les expositions, les salles de banquet et les sanitaires, sachant que cette liste peut être revue en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.

Selon le décret, les agents et gestionnaires des espaces concernés peuvent imposer le dépôt du permis de vaccination par tous moyens, y compris en recourant à la force publique.

Article précédentPremière réponse officielle de la France à la reprise des fonctions de l’ambassadeur d’Algérie
Article suivantLes 10 évènements qu’il ne faut pas rater en 2014