Les jeunes Algériens n’auront plus qu’à passer 12 mois dans une caserne dans le cadre de leur service national. Après plusieurs mois d’attente, le Conseil des ministres, réuni mercredi après-midi sous la présidence du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a approuvé officiellement la projet de loi relatif à la réduction de la durée du service national de 18 à 12 mois.

Mieux encore, désormais, le service militaire sera considéré, en vertu de cette nouvelle loi, comme une expérience professionnelle pour les jeunes en quête d’emploi. Ainsi, explique le communiqué du Conseil des Ministres, les 12 mois passés au sein de l’armée seront  calculées parmi les années d’activités pour la retraite future du jeune conscrit. A travers ces nouvelles mesures, l’Etat affirme vouloir « répondre à des attentes exprimées par les jeunes concernés par le service national ».

Il est à rappeler que ce service militaire a longtemps constitué pour les jeunes Algériens un sérieux obstacle pour accéder à un emploi. Même des hauts responsables de l’Etat ont affirmé qu’il favorisait le développement du chômage dans notre pays. La réforme du service national est devenue ainsi nécessaire et urgente.