Moins d’une semaine après que des secousses sismiques aient été senties à Béjaïa, la terre a encore tremblé en Algérie. Un séisme de magnitude de 3,7 sur l’échelle de Richter s’est produit dans la wilaya de Djelfa.

C’est samedi à l’aube, à 5h33 précisément, que les premières secousses telluriques ont touchées la wilaya de Djelfa, a indiqué le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG). L’épicentre de la secousse a été localisé à 14 km au Sud-est de Hassi Bahbah, a précisé la même source.

Depuis le début du mois de mai, l’Algérie est frappée par une série de tremblement de terre inquiétante. Une habitude pour le pays puisqu’il est situé sur une plaque tectonique d’une grande partie du bassin méditerranéen. Ainsi, jeudi dernier, des secousses sismiques, d’une magnitude de 4,5, ont touché la wilaya de Médéa, avait rapporté le CRAGG. Le 19 mai, les habitants de la ville de Béjaïa ont vécu une journée apocalyptique après que des secousses de magnitude de 5,5 aient touché la région, provoquant un mouvement de panique et blessant cinq personnes. Fonctionnaires, étudiants et commerçants ont même déserté leur établissement. A Mostaganem, la terre avait tremblé violemment le 2 mai dernier. Un séisme de magnitude de 4,7 avait fait 17 blessés et  endommagé plusieurs bâtisses.