Algérie : le RCD réclame l’officialisation du Tamazight

0
Advertisement

Le Tamazight s’est invité dans la campagne électorale. Celle-ci, même si elle n’emballe pas la rue algérienne, a fourni une belle opportunité au parti de l’opposition le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) pour qu’il remette ses  plus importantes revendications sur la table.

 

A cette occasion, Mohcine Belabès, le président du RCD, a réclamé haut et fort l’officialisation du Tamazight, la langue berbère, dans la prochaine révision de la constitution. Lors d’un meeting organisé au théâtre communal Sadaoui Salah de Bouira, située à 98 km au sud-est d’Alger, le nouveau leader du RCD a insisté sur l’importance de cette revendication qui demeure, selon lui, ignorée et négligée par les autorités Algériennes. Sur un autre chapitre, le patron du RCD a lancé un appel aux algériens pour mettre la pression sur « le pouvoir » et ce afin d’aller « vers une véritable révision de la constitution qui permet une véritable séparation des pouvoirs, une séparation entre le religieux et le politique », a-t-il souligné.

Mohcine Belabès a  plaidé enfin, au cours de ce meeting, pour la limitation des mandats présidentiels. Il a relevé à ce sujet que « le mandat présidentiel doit être limité à deux quinquennat et il faut aussi réduire les prérogatives du chef de l’Etat ».

Article précédentElections locales : les femmes relèvent le défi à Bab El Oued
Article suivantUn receveur de la poste dérobe un milliard et six cents millions de centimes