L’indice des prix à la consommation  augmenté de 8,7% à Alger au mois de septembre dernier par rapport au même mois en 2011, selon l’ONS (l’Office National des Statistiques), cité par l’APS. Ce qui accentue la hausse du rythme d’inflation en glissement annuel pour atteindre 7,9% contre 7,7% en mois d’août  écoulé.

L’indice des prix à la consommation de la ville d’Alger sert de référence pour mesurer le taux d’inflation national. Cette récente hausse soulignée par l’ONS est marquée essentiellement par l’augmentation des biens alimentaires de 12,53% et des produits agricoles frais de 24,35% note le rapport de l’ONS publié l’APS hier.

Le tableau de l’évolution des produits alimentaires de l’ONS indique une seule baisse. Il s’agit des fruits frais qui ont connus une baisse de 7,18%. Tous les autres produits alimentaires ont enregistré des hausses tangibles : la viande de poulet a augmenté de 55,70%,  la viande et les abats de mouton avec une hausse de 33,19% et en troisième position vient la pomme de terre qui enregistre une hausse de 36,64%. Quant aux produits alimentaires industriels marque une hausse de 3%. L’ONS précise dans ce même rapport que le rythme d’inflation annuel (octobre 2011 à septembre 2012/ octobre 2010 à septembre 2011) se situe à 7,9%.

Le gouverneur de la Banque d’Algérie Mohamed Laksaci, explique ce rythme d’inflation par le fonctionnement actuel des marchés intérieurs qui est pour lui est principale origine de cette augmentation. Il ajoute que l’augmentation des prix est aussi due aux «anticipations inflationnistes alimentées par l’augmentation substantielles des revenus»,  précise-t-il à l’APS.

I.C

Article précédent10 ans de Djezzy : l’opérateur qui a démocratisé la téléphonie mobile en Algérie
Article suivantLes prénoms amazighs : Le «déni identitaire» des autorités algériennes