La rentrée sociale risque d’être houleuse. « La situation exige de nous de réagir dès la rentrée sociale », a déclaré Meriane Meziane, coordinateur du Syndicat national des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (SNAPEST) et membre de la coordination nationale des syndicats autonomes.

Meriane a fait état de concertations entre les différents syndicats autonomes en vue de décider des actions à engager pour réclamer les droits des fonctionnaires.

Il s’interroge sur les raisons du « blocage » des statuts particuliers des fonctionnaires au niveau de la fonction publique. Mais, ce qui inquiète le plus les syndicalistes, c’est la baisse du pouvoir d’achat.

(Les Afriques)