Le constat est inquiétant. En Algérie, les affaires d’inceste connaissent une recrudescence qui interpellent  les juges et les services de sécurité. Au moment où l’inceste demeure en Algérie un tabou dont on n’ose pas parler, dans les tribunaux de plus en plus d’affaires liées à ces crimes de mœurs s’étalent sur la scène publique. 

Preuve en est, à Skikda, à l’est du pays, un terrible crime d’inceste vient de secouer toute la région. Un grand-père de 76 ans a abusé sexuellement durant plus de 20 ans de sa petite fille âgée aujourd’hui de 35 ans. Selon plusieurs sources locales, le grand-père a entamé sa relation sexuelle  avec sa petite fille depuis que celle-ci avait l’âge de 15 ans ! La pauvre victime est tombée  une fois enceinte et mais celle-ci s’est tournée vers l’avortement pour que le scandale n’éclate pas au grand jour.

Toutefois, il est à signaler que les enquêtes menées par les services de sécurité de Skikda laissent croire que la fille a été consentante puisque leur relation intime a duré le plus normalement possible durant près de 20 ans. 20 longues années durant lesquelles la fille n’a jamais dénoncé son grand-père auprès de sa famille. Âgée, aujourd’hui, de 35 ans, la fille aurait même assuré qu’elle était « amoureuse » de son grand-père. Leur relation incestueuse a été habilement passée sous silence. Il aura fallu que le couple incestueux soit pris en flagrant délit de relation sexuelle dans le domicile familial pour que l’on découvre enfin le scandale.

Devant cette histoire surprenante et unique en son genre,  « le procureur de la République prés le tribunal de Skikda, dans son réquisitoire, a inculpé les deux délictueux du délit d’inceste », nous apprend enfin le journal régional Réflexion selon lequel le couple incestueux se trouve, à présent, derrière les barreaux en attendant « leur jugement  par le tribunal criminel qui se prononcera la semaine prochaine ».

Article précédentPlainte de Naguib Sawiris : « ce n’est pas une information nouvelle » selon Karim Djoudi
Article suivantLes intempéries paralysent encore plusieurs wilayas