Algérie : « si tu ne m’épouses pas, je te tue! »

0
Advertisement

L’assassinat d’une jeune Algérienne de Relizane, pour la simple raison qu’elle a refusé de se marier, a choqué l’opinion publique. Ce crime odieux, n’est pas le premier du genre à se produire en Algérie, qui a enregistré plusieurs cas de jeunes filles tuées pour avoir repoussé leurs prétendants.

L’histoire de Hanane, une jeune étudiante âgée de 21 ans, a ému l’Algérie. Cette jeune femme qui avait la vie devant elle, a été poignardée 23 fois par son voisin. Son assassin l’avait demandée en mariage, mais le refus de la victime avait été vécu comme un affront par l’homme qui s’était alors vengé. Le meurtrier a été arrêté par la police, et il est désormais en prison, en attendant son procès.

Ce terrible drame fait écho à d’autres crimes semblables qui se sont produits en Algérie. A titre d’exemple, à Annaba, en 2010, la population locale a ressenti une vive émotion à la suite du meurtre d’une jeune universitaire âgée de 26 ans, perpétré par un homme avec qui elle refusait de se marier. Se sentant menacée, elle avait fui son domicile pour éviter l’ire de cet homme. Mais ce dernier l’avait poursuivie et retrouvée, pour lui ôter la vie. Il l’a alors poignardée en plein centre ville, et bien qu’elle ait été transportée à l’hôpital, la jeune femme est décédée suite à ses graves blessures.

Même certains Algériennes de l’étranger ne sont pas épargnées par ces terribles crimes. Pour preuve, en 2008, une jeune femme de 18 ans avait  été enlevée, séquestrée et blessée pour avoir refusé de se marier en Algérie. Cette Algérienne vivait à Toulon en France et sa famille devait la marier en Algérie avec un homme de 30 ans. Son refus d’obtempérer, a provoqué la colère de sa famille qui s’était retournée contre elle.

 

Article précédentL’effondrement d’un pont tue deux personnes à Tizi-Ouzou
Article suivantEt si l’Algérie importait du pétrole ?