Cacophonie chez Algérie Télécom. Un cadre de l’opérateur téléphonique public a annoncé en début d’après-midi une coupure d’Internet au niveau national ce jeudi à partir de 18h30 jusqu’à vendredi 6h du matin. Une information démentie par la direction via Twitter.

Déjà habitués aux interruptions temporaires mais fréquentes de leur accès à Internet, de nombreux foyers algériens ne devraient pas pouvoir surfer sur le web ce soir. Une coupure du réseau, entre ce jeudi à partir de 18h30 et vendredi 6h du matin, vient effectivement d’être annoncé par un cadre d’Algérie Télécom, cité par la Radio algérienne.

La raison : « une opération de maintenance visant à moderniser notre système d’information », a indiqué Hamid Bennour, responsable des systèmes d’information d’Algérie Télécom. Et de préciser : cette opération entraînera « une coupure au niveau national des services de paiement par carte et électronique de jeudi 18h30 jusqu’à vendredi 1h du matin. Elle touchera également la connexion ADSL de 00h à 6h du matin ».

Mais, rapidement, l’information a été nuancée par la direction de la société publique. Sur son compte Twitter, Algérie Télécom apporte des précisions. Elle affirme qu’il n’y aura « aucune coupure » nationale mais de « perturbations » durant la soirée.

Contacté ce jeudi après-midi par nos soins, la direction d’Algérie Télécom est restée sourde à nos appels. Selon son responsable des systèmes d’information, l’objectif recherché est « l’amélioration de la qualité de la prise en charge de la relation entre le client et l’entreprise et l’augmentation de la capacité de ce système vu le nombre de nos clients qui ne cesse d’augmenter ».

« Ce type d’opération est tout à fait normal. Le basculement vers une autre plateforme, comme annoncé, peut effectivement prendre plusieurs heures. Cette fois, heureusement, Algérie Télécom a eu la présence d’esprit d’annoncer la coupure et d’effectuer son opération de maintenance un jeudi soir, veille de week-end. Si bien que cela sera moins impactant pour les entreprises et les acteurs économiques. Seuls les particuliers vont être dérangés. On verra d’ici quelques jours si Algérie Télécom a réussi », a réagi Samir Bellik, expert en communication digitale, directeur général de Gen 42.