La société nationale des hydrocarbures a annoncé lundi une nouvelle découverte de gaz dans le bassin d’Illizi suite au forage du puits Alrar Ordovicien -2 (ALRO-2), situé dans le périmètre Alrar Sud (blocs 240c & 239c). «Le puits Alrar Ordovicien a débité à partir du réservoir de l’Ordovicien (unité IV & III) 12.637m3/h de gaz, avec une pression de 2.150 PSI sous duse 32/64». Cette découverte porte à huit (08), le nombre de découvertes réalisées par Sonatrach, durant l’année en cours, trois (03) en effort propre et cinq (05) en association. Les quatre premières découvertes de gaz en 2009 ont été réalisées en janvier dernier dans le Sud du pays. Trois découvertes ont été possibles grâce à une association avec des groupes étrangers et une quatrième en effort propre.

La première découverte de cette année a été réalisée avec le consortium Repsol Exploration Algeria SA /RWE-DEA/Edison International dans le bassin de Reggane. La seconde a été réalisée en partenariat avec le consortium Repsol Exploration Algeria SA/ RWE-DEA AG/ Edison International, à la suite du forage du puits situé dans le périmètre M’Sari Akabli. Enfin, une troisième découverte a été effectuée avec Repsol Exploration Algeria SA/ Gas Natural SDG, à la suite du forage d’un puits situé dans le périmètre de Gassi Chergui Ouest. La découverte par Sonatrach en effort propre a été effectuée dans le bassin d’Illizi.

En 2008, Sonatrach a réalisé un total de seize découvertes d’hydrocarbures dont neuf en effort propre et sept en partenariat avec des groupes étrangers. Sonatrach ambitionne d’augmenter l’exploitation des importantes réserves du pays de gaz. En 2008 un 7e appel d’offres relatif à des blocs d’exploration a été lancé, dans le cadre duquel d’anciens opérateurs comme Eni et BG et de nouveaux groupes comme E. ON Ruhrgas et Gazprom ont remporté des appels d’offres prometteurs. Un nouvel appel d’offres pour l’octroi de dix contrats d’exploration dans le Sahara pourra être annoncé prochainement. Jusqu’à présent, 74 sociétés ont été préqualifiées pour ce nouvel appel d’offres et la Sonatrach espère sécuriser un financement de 2,8 à 3,5 milliards de dollars.

B.M.
Le Financier

Article précédentLutter contre les passe-droits et la complaisance : Le terrorisme routier provoque l’indignation
Article suivantNouvelles conditions d’investissement étranger en Algérie: Gif Filter se retire du marché algérien