Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, estime nécessaire le recours à un partenaire étranger dans la gestion de l’autoroute Est-Ouest. La décision a été prise lors de la séance d’évaluation du secteur des Travaux publics. Il a également estimé que la tarification de l’exploitation devra tenir compte aussi bien du pouvoir d’achat des usagers, que de la nécessité d’amortir cet ouvrage et de sa maintenance.

Article précédentAlgérie : 17 milliards $ d'investissements étrangers dans les hydrocarbures
Article suivantFoot – Jeunes en liesse 01