La Zakat El Fitr, qui marque souvent la fin du Ramadhan a été fixée cette année à 100 dinars par le ministère des Affaires religieuses et des wakfs. Les imams des mosquées et les comités religieux sont chargés de récolter les fonds.

Zakat El Fitr ou aumône de la rupture du jeûne est généralement faite après la fin du mois de Ramadan, le jour de l’Aïd El Fitr. C’est une pratique très recommandable (Sunna) et non imposable (Fardh). Zakat El Fitr intervient à la purification du jeûne dans l’éventualité où il aurait été altéré par de quelconques écarts de conduite. Il permet ainsi aux plus démunis de passer les fêtes de l’Aïd dans les meilleures conditions possibles. Chaque année,  le ministère des affaires religieuses à Alger en fixe le montant en fonction d’un certain nombre de critères sociaux.

Cette année, elle serait fixée à 100 DA par personne qui représente l’équivalent de 2kg de nourriture. Dans un communiqué du ministère, il a également été précisé que comme chaque année, les imams des mosquées de l’ensemble du territoire sont chargés de procéder à la collecte de Zakat El Fitr en collaboration avec les différents comités religieux dès le 15eme jour du mois de Ramadhan.

L’argent récolté sera par la suite reversé durant les deux jours précédant l’Aid El Fitr aux personnes dans le besoin préalablement recensés par les commissions du Fond de la Zakat.