Les autorités autrichiennes ont indiqué samedi que l’Allemagne a  refoulé un nombre important d’immigrés demandeurs d’asile parmi lesquels des Algériens et des Marocains.   

Cette information a été relayée par l’agence de presse russe Sputnik qui a affirmé que ‘‘la plupart des migrants qui n’ont pas été admis en Allemagne étaient des Afghans désireux d’obtenir l’asile politique non pas dans ce pays, mais dans les pays scandinaves. Il y avait aussi des ressortissants de l’Irak, de l’Iran, du Maroc et de l’Algérie.’’

Depuis le début du mois de janvier, l’Allemagne renvoie les migrants traversant ses frontières Sud vers l’Autriche. La police autrichienne a fait état de plus de 200 migrants clandestins par jour, une cadence qui prend une tendance haussière.

Face à cette situation, Vienne a mis en place depuis le 16 janvier un nouveau système de régulation des flux de migrants dans lequel l’armée joue un rôle important.

Désormais, les migrants se rendant en Allemagne via l’Autriche verront leur accès refusé et seront reconduits chez eux. La ministre de l’Intérieur autrichienne Johanna Mikl-Leitner a fait savoir que « seuls les demandeurs d’asile en Allemagne sont autorisés à passer, alors que ceux qui veulent aller ailleurs en passant par ce pays seront refoulés ».

Plus de 3 000 d’entre eux, munis de fausses identités, ont été renvoyés, rapportent des officiers frontaliers autrichiens.

Quant à la Slovénie, voisine de l’Autriche, elle a fait savoir, par la voix de son ministre de l’Intérieur, qu’elle allait recourir à des mesures similaires afin d’éviter de devenir « une autoroute pour les réfugiés ».

Massinissa Mansour

Article précédentIslam Slimani/ Toujours plus haut   
Article suivantAmazighité/ Bientôt un centre culturel berbère à Paris