Le Maroc s’est vu attribué la mention honorable du prix Confucius-UNESCO d’alphabétisation pour l’année 2012. Ce titre à été remis directement à la Direction de la lutte contre l’analphabétisme du ministère de l’Education nationale.

« En reconnaissance des efforts accomplis par le Maroc, l’UNESCO a attribué une mention honorable du Prix Confucius-UNESCO d’alphabétisation au titre de l’année 2012 à la Direction de la lutte contre l’analphabétisme (Ministère de l’éducation nationale) pour son programme d’alphabétisation et de post alphabétisation et sa contribution à l’autonomisation des femmes au Maroc », a indiqué un communiqué de la Direction.

Le jury international chaleureusement salué ce programme pour son impact fort sur la réduction des taux d’analphabétisme dans le pays mais également pour sa contribution à l’intégration socio-économique des femmes. La cérémonie de remise des Prix s’est déroulé le 6 septembre au siège de l’UNESCO à Paris, en marge de la célébration de la journée internationale de l’alphabétisation le 8 septembre.

Ces résultats sont le fruit d’un soutient important de la part de partenaires techniques et financiers, notamment l’appui financier fourni par l’Union Européenne depuis 2008 et l’accompagnement technique assuré par l’UNESCO.

Le taux d’analphabétisme de la population âgée de plus de 10 ans a été ramené de 43% en 2004 à près de 30% en 2011 grâce aux efforts déployés par les différents intervenants ( ONG, ministères, etablissement privés).

Par ailleurs, le nombre de bénéficiaires augmente chaque et a atteint près de 732 000 personnes entre 2011 et 2012. Un chiffre record qui correspond à plus 6 millions de personnes ayant reçue une aide au cours de ces 10 dernières années.

Plus de 380 000 (52 %) l’ont été soutenues par un millier d’ONG et associations qui se sont mobilisées. Les ministères et établissements publics tels que les Habous et Affaires Islamiques, l’Education nationale, l’Entraide nationale, l’Agence de partenariat pour le progrès, la Jeunesse, l’Agriculture, la Pêche maritime, l’Artisanat, les collectivités locales et l’INDH ont totalisé plus de 350 000 bénéficiaires (48 pc).

Les femmes représentent plus de 80% des bénéficiaires et 49% d’entre elles sont issue du milieux ruraux. Les cours d’alphabétisation ont été encadrés par près de 18 000 formateurs/alphabétiseurs dans plus de 16 700 centres d’alphabétisation.

Myriama Mokdahi