Une fois n’est pas coutume, un haut responsable algérien dévoile avec une transparence déconcertante son séjour de villégiature. Au moment où les autres hauts commis de l’Etat savourent leurs privilèges dans une totale discrétion, Amar Ghoul, le ministre du Tourisme et de l’Aménagement du territoire, l’ancien ministre des Travaux Publics cité dans le scandale de l’autoroute est-ouest, a dévoilé sur sa page Facebook son bonheur ressenti le temps d’un week-end passé à la campagne dans sa grande ferme située, selon nos informations, dans la wilaya d’Ain Defla.  

Amar Ghoul ferme

Un ministre cool, jovial et sa grande maison dans la prairie. Un ministre en burnous qui côtoie les simples gens de son patelin. Un ministre qui se veut être un citoyen ordinaire. Ces images inédites n’ont pas manqué de susciter le buzz. Le sens de communication d’Amar Ghoul lui a permis encore une fois de se distinguer de ses collègues du gouvernement qui demeurent enfermés dans des réflexes politiques arriérés.

Amar Ghoul 3

Mais la « cool attitude » d’Amar Ghoul a fini par produire un effet boomerang car de nombreux internautes ont constaté que la mise en scène du ministre manquait terriblement de spontanéité. Les gardes du corps qui encerclent la belle ferme d’Amar Ghoul ont eu un effet repoussoir. En plus, le cadre luxueux de cette ferme a procuré un véritable malaise aux commentateurs qui ont questionné le ministre sur les origines des fonds avec lesquels il s’est offert cette belle propriétaire. Une question à laquelle les administrateurs de la Page d’Amar Ghoul n’ont nullement souhaité répondre. Et pourtant, selon nos informations, il s’agit d’une propriété familiale. Comme quoi, un simple éclaircissement pourrait être plus utile qu’une mise en scène.

Ghoul gardes du corps

Article précédentRéouverture des bureaux de change/Va-t-on vers la fin de la vente sauvage de devises ?
Article suivantScandale « Panama Papers »/Le fils du défunt Président Chadli Bendjedid possédait une société offshore au Panama