Amara Benyounès, le ministre de l’aménagement et du territoire, de l’Environnement et de la Ville veut mettre l’accent sur l’amélioration de la vie sociale dans les villes algériennes pour offrir un meilleur cadre de vie aux citoyens algériens. 

Le bien-être du citoyen algérien est devenue la priorité d’Amara Benyounès. Le ministre a annoncé au micro de la chaîne III vouloir travailler à l’amélioration de la vie quotidienne des Algériens. « Nous devons construire des logements dans une ville avec tous les équipements nécessaires, pour le bien-être du citoyen et pour améliorer le cadre de vie du citoyen. Il ne faut plus construire des cités-dortoirs, comme l’a dit le président de la République », a-t-il expliqué à la radio.

En effet, le Président Abdelaziz Bouteflika, avait critiqué le manque de services et d’infrastructures dans les nouvelles cités construites de manière précipitée. Il les avait alors qualifiée de « cités-dortoirs », freinant, le « développement du bien-être social ». Il avait estimé que « l’heure est à la créativité, à l’innovation et à la planification à toutes les échelles ».  Un projet repris par le ministre de l’aménagement, « Nous allons ouvrir des discussions générales avec l’ensemble des secteurs pour déterminer quels sont les équipements dont a besoin la population « , a alors promis Amara Benyounes, qui a évoqué la prochaine installation d’équipements dans les cités pour faciliter le quotidien des Algériens.

La possibilité d’une vie nocturne dans les grandes villes

Amara Benyounes a également indiqué que l’Etat souhaitait donner un souffle nouveau à la vie nocturne algérienne notamment dans les grandes villes. « On ne peut pas parler d’amélioration du cadre de vie dans les villes si ce cadre de vie ferme à partir de 18 heures. Nous sommes en discussion avec le ministère de l’Intérieur, le ministère du Commerce et le ministère de la Culture pour arriver à faire ouvrir un certain nombre de commerces, de salles de cinéma, de cafés, de restaurants… la nuit et réintroduire un peu de vie la nuit dans nos villes pour que les citadins puissent sortir », a-t-il promis.