La compagnie française évoque un malentendu dans la relation de confiance qu’elle entretient avec les autorités de tutelles algériennes.

Les vols annulés d’Aigle Azur depuis Paris vers l’Algérie seraient dus, selon la compagnie, à une dégradation des relations de confiance qu’elle entretient « avec les autorités de tutelle« . Dans un communiqué, la compagnie explique  » avoir déposé dès le 26 janvier 2009 auprès des autorités compétentes, un programme de vols à destination de l’Algérie pour la saison en cours« . Elle ajoute : « Ce programme a été proposé conformément à l’accord aérien établi entre la France et l’Algérie, qui ne prévoit pas de limite de capacité durant la haute saison (15 juin – 15 septembre). Cette fois-ci, et contrairement aux années précédentes, certaines demandes de vols supplémentaires sur l’ensemble du programme déposé sont restées sans suite. Cette situation n’était alors aucunement préoccupante car des écarts mineurs ont déjà été régularisés par le passé au dernier moment, et ce, grâce aux relations de confiance qu’entretient Aigle Azur avec les autorités de tutelle« . Les clients ont été reprotégés : « Plus d’un tiers des passagers (250) ont pu être réacheminés via Aigle Azur ou via des compagnies partenaires, d’autres ont été hébergés ou ont souhaité être remboursés« . Aigle Azur « rappelle par ailleurs que seule une minorité de ses vols supplémentaires est concernée et que plus de 7000 passagers auront été transportés du 22 au 24 juin 2009 entre la France et l’Algérie sur ses vols« .

D’après Le Matin

Article précédentEntetien. La première BD arabe inspirée du Coran arrive en France
Article suivantAlgérie : Sonelgaz a perdu 10 milliards Da en 2008 en électricité non facturée