Sale temps pour Mourad Oulmi, patron de Sovac. Des dizaines de bénéficiaires de crédits ANSEJ, ayant acquis des camions de marque Volkswagen Crafter, se plaignent des défauts constatés sur ces véhicules.

Ces bénéficiaires ont organisé, dimanche matin, un rassemblement devant la Maison de la presse pour dénoncer « l’escroquerie de Sovac », le fournisseur des camions mis en cause. « Bouteflika nous a donné, Sovac nous a volé », disaient des pancartes accrochées à leurs véhicules. Certains avancent que les voitures fournies par le représentant du constructeur allemand comportent des défauts de fabrication. « Ce sont des véhicules chinois. Ce n’est pas un produit allemand », disent-ils. D’autres acquéreurs en colère accusent SOVAC d’avoir commercialisé des véhicules accidentés retapés.

En guise d’arguments, les protestataires, qui ont bloqué la circulation durant plusieurs heures, exhibent la carrosserie de leurs véhicules. La tôle est effectivement rouillées, alors que les voitures sont censées être encore neuves.

En guise de réponse, l’entreprise Sovac a promis un communiqué dans la soirée. Algérie Focus a tenté de joindre Sovac, mais sans résultat.

 E. Wakli

 

Article précédentSalon de l’automobile: Certains concessionnaires ont versé dans l’arnaque
Article suivantL’Algérie compte plus d’hommes que de femmes