Avec des investissements de 16,6 milliards de dollars, alloués au début du mois par l’Etat pour la concrétisation du schéma-directeur du plan de développement des transports ferroviaires à l’horizon 2025, le gouvernement espère sortir la SNTF du tunnel.

Le gouvernement espère ramener le transport national de voyageurs de 5% à 20%, à l’horizon 2015, avec près de 80 millions de personnes transportées, selon le pronostic de la SNTF. Dans la foulée de ce plan « Marshall » de mise à niveau, cinq appels d’offres national et international ont été lancés pour réhabiliter le transport ferroviaire dans les wilayas de l’intérieur du pays. Ces avis d’appel d’offres national et international pour l’élaboration des études relatives à la réalisation de nouvelles lignes ferroviaires électrifiées ont été lancés par l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif). Il s’agit des lignes reliant Boussaâda-Djelfa, Bouira-Sour El Ghozlane, Chlef-Tenès, Aflou Laghouat et El Bayadh-Djelfa.

Atteindre les 220 km/h

Ces appels d’offres portent également sur l’élaboration des études d’avant-projet détaillées (APD) de ces nouvelles lignes, selon les avis d’appel publiés lundi par la presse nationale. Quant à l’aspect technique, la première ligne entre Boussaâda et Djelfa est de 105 km pour une exploitation à 220 km/h, la seconde entre Bouira et Sour El Ghozlane est de 35 km pour une exploitation à 220 km/h, alors que celle reliant Chlef à Tenès est de 50 km pour une exploitation à 160 km/h. Pour ce qui est de la ligne entre Aflou et Laghouat, celle-ci est de 85 km pour une exploitation à 220 km/h, alors que la ligne entre El Bayadh et Djelfa est de 280 km pour une exploitation à 220 km/h.


28 septembre 2009, date butoir

Les critères relatifs à l’offre technique stipulent que les bureaux d’étude ou groupements de bureaux d’études soumissionnaires devraient se prévaloir d’un capital expérience dans les études ferroviaires, appuyé par au moins une étude similaire réalisée au cours des cinq dernières années. Les soumissionnaires pour ces lignes devront déposer leurs offres avant la fin des délais prévus entre le 23 et 28 septembre 2009. L’Anesrif a lancé récemment des avis d’appel d’offres similaires pour de nouvelles lignes ferroviaires électrifiées reliant Djebel Onk-El Oued, Saïda-El Bayadh, Aïn Témouchent- Sidi Bel-Abbès et Relizane-Mostaganem.

K.I.
Avec Le Financier