Janny Sikazwe

CAN 2022: Le scandale de l’arbitrage qui a affecté le match entre la Tunisie et le Mali a suscité de nombreuses controverses et critiques.

Les observateurs estiment que cette erreur peut affecter la réputation footballistique du continent brun, d’autant plus que le Cameroun a connu de nombreuses défaillances organisationnelles.

A cet égard, la Confédération Africaine de Football a rompu son silence dans son premier commentaire sur l’incident de la fin du match entre la Tunisie et le Mali avant l’heure officielle.

Dans un communiqué, la CAF a indiqué que la Confédération africaine de football est en train de recueillir les rapports nécessaires auprès des responsables du match.

L’Union africaine a indiqué qu’elle veillera à ce que les rapports obtenus soient transmis aux organes compétents.

Le CAF a confirmé qu’il ne ferait aucune autre déclaration en attendant que les procédures soient décidées par les organes responsables.

Il est à noter que l’arbitre zambien, Janny Sikazwe, a mis fin au match entre les Aigles de Carthage et les Aigles du Mali 5 minutes avant l’heure initiale, pour changer après sa décision, ce qui a suscité l’étonnement du staff technique et des joueurs de la l’équipe nationale tunisienne, de décider de reprendre le cours du match.

Après cela, Sikazwe a refusé de compter la moindre minute de temps manqué, pour annoncer soudainement la fin du match une minute avant la fin du temps initial.

Après que les joueurs aient quitté le terrain, l’observateur de la CAF a décidé de terminer le match en ajoutant une minute au temps initial du match et deux minutes de remplacement.

Les joueurs maliens sont revenus sur le terrain afin de reprendre les minutes restantes du match, mais les joueurs tunisiens ont refusé de revenir, alors l’arbitre a décidé la victoire de l’équipe du Mali.