Mahrez

Algérie Foot: l’égalité négative de l’équipe d’Algérie contre la Sierra Leone lors du premier tour de la Coupe d’Afrique des nations a déclenché une grande interaction sur les plateformes des réseaux sociaux, entre ceux qui critiquent certains joueurs et ceux qui reprochent à l’entraîneur d’avoir inclus certains noms qui ont raté les chances des Verts. de gagner.

L’attaquant de l’équipe nationale et vainqueur du Ballon d’or, Yassine Brahimi, est peut-être l’un des joueurs les plus critiqués.

Des militants ont déclaré sur les plateformes de communication que Brahimi était égoïste dans sa façon de jouer, car il a raté de nombreuses occasions en raison de sa possession du ballon et de son caractère unique avec celui-ci, malgré la possibilité de le passer à d’autres joueurs pour marquer dans le filet adverse.

Karim Kandoli estime que la raison de l’égalité des Verts est due à la conjonction d’un certain nombre de circonstances, au premier rang desquelles l’erreur du staff technique dans le choix de l’effectif de l’équipe et du plan approprié, en plus de la « mauvaise performance des joueurs » emmenés par Brahimi, suivi de Feghouli, Belqibla et Atal.

A la lecture du match, Ahmed Atta a également confirmé que les joueurs étaient égoïstes, notamment Brahimi, qui a raté des occasions faciles car il a décidé d’agir de son propre chef.

L’entraîneur et analyste sportif Abdel Nour Hamissi a critiqué le style de jeu de Brahimi, déclarant : « Il n’était pas au niveau ».

Hamissi a expliqué que l’attaquant d’Al-Khader avait provoqué des troubles et agacé ses collègues.


Il est rapporté que Brahimi avait provoqué une controverse lors du match entre l’Algérie et le Soudan en Coupe arabe, où beaucoup ont critiqué son jeu, déclarant : « Il garde toujours le ballon plus que tout autre joueur.

D’autre part, les militants ont préféré tenir toute l’équipe pour responsable du match nul contre la Sierra Leone, les appelant à se concentrer davantage et à unifier le jeu pour compenser le problème lors des prochains matchs.