Les autorités marocaines ont interpellé dimanche soir un Algérien, dans le nord-est du Maroc, à Beni Drar, près d’Oujda, à quelques kilomètres de la frontière algérienne, soupçonné d’appartenance au groupe islamiste qui avait revendiqué l’enlèvement et l’assassinat du guide français Hervé Gourdel en septembre 2014 en Kabylie. Le suspect, qui transportait des « substances dangereuses », des armes et du matériel de communications, voyageait en compagnie d’un autre individu toujours en fuite, précise le ministère de l’intérieur marocain dans un communiqué.

Lire la suite de l’article sur le site de notre partenaire Le Monde Afrique