Les assureurs ont pris les devants pour mettre un terme aux importantes promotions faites par certaines compagnies d’assurance.

Le mot d’ordre des assurances automobile est désormais celui-là : harmonisation des tarifs. C’est la fin des ristournes incontrôlées pour les assureurs qui ont tendance à recourir à des offres surprenantes pour leurs contrats d’assurances. 13 compagnies privées et publiques ont décidé de signer et de mettre en place un protocole de régulation des prix, afin d’éviter la concurrence déloyale.

De 70% à 90% de réduction, de quoi attirer la clientèle algérienne, sauf que des assurances à ces prix-là ont forcément quelques failles. Payer un tarif moyen, permettra d’offrir des services de meilleure qualité et des prestations plus efficaces.  Ce dispositif inédit a été validé et félicité  par le ministère des finances le 4 juillet dernier. Il prévoit l’application d’un seuil de remise, qui sera désormais limité à 50 %.

Le plafonnement des ristournes en revanche n’imposera pas d’augmenter les tarifs proposés par les assureurs, mais seulement d’éviter des rabais anarchiques.

Malgré une croissance de 9 % en 2011, le secteur des assurances auto en Algérie a un certain retard à rattraper par rapport à son voisin tunisien, dont le marché est florissant.

AB

Article précédentMali : les islamistes armés s’emparent du Nord
Article suivantUn été à l’Alger, découvrez l’épisode 4