L’attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine qui a viré à la prise d’otages n’aura pas de graves conséquences sur la production nationale gazière et les exportations algériennes, a rassuré samedi soir le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi. « Nos partenaires n’ont pas souffert de la situation. Nous n’avons pas réduit nos exportations de gaz, nous avons simplement compensé ce manque de production par la production d’autres gisements », a-t-il ainsi expliqué dans une déclaration reprise et diffusée par l’APS.

A l’issue de sa visite aux blessés parmi les otages évacués vers la clinique « El Azhar » d’Alger, Youcef Yousfi a fait savoir qu’il n’y a pas « de conséquence sur la production nationale gazière et sur les engagements de l’Algérie vis-à-vis de ses partenaires étrangers. La production du site d’In Amenas ne représente qu’une faible proportion de notre production nationale », a-t-il rassuré. Quant aux dégâts occasionnés par cette attaque terroriste, le ministre a minimisé leur ampleur en affirmant qu’ils ne sont pas « immenses du fait que les équipements ont été décompressés ». « Il n’y a pas eu de pression, il n’y a pas eu d’explosion. Le feu a été provoqué par les terroristes et il a été maîtrisé grâce à l’intervention de nos techniciens aidés par les services de sécurité et des soldats de l’ANP qui sont parvenus à l’éteindre », a-t-il expliqué.

En revanche, le redémarrage de l’unité de production du site gazier de Tiguentourine où les forces spéciales « dépendra du temps que prendra l’opération de déminage du site ».

Article précédentRevue de presse nationale et internationale du 20/01/2013
Article suivantCAN 2013 – le calendrier des matchs à venir