Dans un communiqué, 130 imams et responsables religieux britanniques ont annoncé qu’ils refusaient de pratiquer le rituel funéraire islamique, une prière traditionnelle réalisée normalement pour tous les musulmans, quelques soient leurs actes passés. Dans ce texte commun, ils déclarent non seulement refuser d’accomplir ce rituel pour les trois assaillants qui ont commis un double attentat à Londres ce samedi 3 juin, avant d’être abattus, mais appellent également leurs confrères à faire de même.

A la lumière de principes éthiques qui sont la quintessence de l’Islam, nous ne pratiquerons pas la traditionnelle prière funéraire islamique pour les auteurs, et nous exhortons les autres imams et autorités religieuses à ne pas leur accorder un tel privilège. Ceci parce que de telles actions indéfendables sont en désaccord avec les enseignements élevés de l’islam.